Une marche organisée pour dénoncer l’assassinat d’Evelyne Sincère

Des agents de la police nationale ont utilisé du gaz lacrymogène pour disperser ce mercredi une marche pour dénoncer l’enlèvement suivi de séquestration et assassinat de la jeune écolière de 22 ans Evelyne Sincère. Selon des journalistes, des participants à la marche, en colère, ce sont attaqués à des véhicules et à des batiments logeant les compagnies de téléphonie mobile Digicel et Natcom qu’ils accusent d’être responsables en partie de l’insécurité dans le pays, le fait de ne pas placer un nom sur chaque carte sim vendue. Des pneus enflammés ont été remarqués à l’avenue Charles Sumner et au niveau de Lalue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *