Les États-Unis annoncent de nouvelles mesures pour prévenir le trafic d’armes en Haïti

Les États-Unis annoncent de nouvelles mesures pour prévenir le trafic d’armes en Haïti.

Critiqué pour son laxisme face à la situation violente en Haïti, le gouvernement américain n’a pas l’intention de rester les bras croisés. En effet, l’Internal Security Investigation (HSI), l’équivalent du Ministère de l’Intérieur en Haïti, a annoncé, lors d’une conférence de presse à Miami ce mercredi 17 août, une série de mesures pour prévenir le trafic d’armes en Haïti.

Nous inspecterons également tous les colis postaux par avion, a déclaré Vernon T. Foret, directeur des opérations aux douanes et à la protection des frontières des États-Unis pour la région de Miami et de Tampa, en Floride.

C’est pourquoi, avec nos partenaires, nous utiliserons tous les outils dont nous disposons pour identifier et saisir les armes et munitions destinées aux Caraïbes et à Haïti en particulier, a poursuivi M. Foret.

Ces dispositions sont justifiées par l’augmentation du trafic d’armes entre Haïti et les États-Unis, selon Anthony Salisbury, agent spécial chargé des services d’enquête pour le HSI à Miami. Non seulement il y a une augmentation du nombre d’armes, mais on a remarqué qu’il y avait des gros calibres. Entre de mauvaises mains, ces armes peuvent causer des destructions et des pertes indicibles, a déclaré Salisbury.

Les autorités américaines en ont profité pour présenter à la presse une série d’armes saisies et destinées à Haïti. Parmi ces armes figuraient des mitrailleuses, des fusils de tir professionnels de calibre 50 pouvant tirer jusqu’à 1 800 mètres et un prix allant jusqu’à 60 000 dollars sur le marché noir.

Cette position des États-Unis intervient au moment où Haïti fait face à une recrudescence des actes de banditisme sur l’ensemble de son territoire. Dans la zone métropolitaine, des affrontements entre bandes armées entre le 8 et le 17 juillet 2022 ont causé la mort ou la disparition de 471 personnes, selon les Nations unies. Environ 3 000 personnes ont également été déplacées tandis qu’au moins 140 maisons ont été détruites ou incendiées.

Les États-Unis annoncent de nouvelles mesures pour prévenir le trafic d’armes en Haïti.

Admin

Admin

Admin Webmaster

Leave a Reply

Your email address will not be published.

%d bloggers like this: